C’est dans les tuyaux

30
Crédit photo : Remi Hostekind.

« Work In Progress » au théâtre

Quelle place le travail occupe-t-il dans nos vies ? Et quelles sont ses conséquences sur nos corps ? Il n’y a guère que les cols blancs pour imaginer que le travail n’influe pas sur notre organisme. Pour le travailleur manuel, le corps est un outil – un outil modelé par la profession et portant la mémoire de gestes répétés tous les jours, souvent avec dextérité et technique, parfois avec souffrance…

C’est parce que le corps du danseur est aussi un outil que Marc Nammour a invité la chorégraphe Eloïse Deschemin à se joindre à lui pour porter ce spectacle au titre provenant d’outre-Atlantique, en référence à l’anglicisme qui gangrène les nouvelles techniques de management à l’œuvre dans les entreprises. « Work In Progress » vous parlera principalement de cela : de la condition de l’Homme pris dans le tourbillon mondialisé de nos sociétés modernes…

Sur scène, le poète et la chorégraphe chercheront donc l’endroit où les mots et les mouvements s’articulent, se confondent et se développent les uns les autres, pendant que la guitare électrifiée de Serge Teyssot-Gay (déjà présent aux côtés de Marc Nammour dans « Debout dans les cordages » programmé la saison dernière aux Scènes du Jura) et les percussions de Stéphane Edouard exploreront d’immenses champs de sonorités pour accompagner les envolées verbales et gestuelles de leurs comparses. Pour lutter contre la segmentation du travail, croiser trois disciplines est, ma foi, un bien beau début.

Le jeudi 19 décembre, à 20 h 30, au théâtre de Lons-le-Saunier. Durée estimée : 1 h. Dès 12 ans. Tarif plein : 21 euros. Renseignements au 03 84 86 03 03, www.scenesdujura.com