C’est dans les tuyaux

104
La Commanderie et Le Moulin ont invité Dominique A.

Dominique A à la Commanderie

Disons-le d’emblée : Dominique A n’a strictement aucun rapport avec Arthur H et Alexis HK, accueillis respectivement en 2012 et 2016 – si ce n’est le fait d’avoir remplacé, lui aussi, son patronyme par une lettre majuscule. Pour ceux qui suivent, même de loin, la chanson française, Dominique A est tout sauf un inconnu, puisque cela fait près de trente ans qu’il occupe une place singulière sur la scène musicale hexagonale – à la fois centrale et périphérique…

Centrale, parce que la qualité littéraire de ses textes l’inscrit dans la grande tradition des artistes qui, du trio Brel / Brassens / Ferré à Alain Bashung, n’ont jamais chanté pour ne rien dire (d’ailleurs, quand Dominique A mourra, ce qu’on lui souhaite évidemment le plus tard possible, on ne voit pas qui sera en mesure de perpétuer cette tradition). Et périphérique, parce que le style musical de ses chansons échappe à toute tentative de classification : Dominique A est capable de vous trousser de sublimes mélodies acoustiques et intimistes pour, l’album d’après, vous plonger dans un univers rock ouvert à tous les vents de l’électrique et de l’électronique. Jamais là où on l’attend, le A ? Oui. Et c’est très bien comme ça…

Et c’est probablement pour ne pas avoir à choisir entre ces deux envies contraires qui constituent les deux fils rouges de sa carrière que le solide gaillard au crâne rasé a décidé, cette année, de sortir deux albums en forme de diptyque : l’un, énergique (« Toute latitude »), et l’autre, plus narratif (« La fragilité »). Deux tournées devraient donc suivre, l’une en groupe et l’autre en solo. C’est à la deuxième que vous assisterez – à moins, bien sûr, qu’il ne change d’avis d’ici là. Imprévisible à ce point, le A ? Oui. Et c’est très bien comme ça…

Le samedi 16 février, à 20 h 30, à La Commanderie de Dole. En coréalisation avec Promodegel – le Moulin. Durée estimée : 1 h 30. Tarifs de 11 à 21 euros.

Chansons d’un soir

L’Atelier de l’Exil présente « Chansons d’un soir », les 14 et 15 février, à 19 h 30, salle de l’Atelier de l’Exil à Lons. Entrée : 8 / 10 euros. Réservation conseillée au 03 84 47 13 79. Ce spectacle musical avec Françoise Bénéjam et Michel Beuret rassemble des mélodies d’hier et d’aujourd’hui, le plus souvent sur le mode de la malice, et accompagné en direct par l’accordéon. Parcours, promenade, saute-mouton et corde à sauter, l’on se balade dans les chansons, sur les chemins, à cloche pied. Le soleil est au beau, « Il fait beau », le temps se gâte et l’on se demande « Comment tuer l’amant de sa femme », le printemps revient, il appelle « La légende des fraises » et Noël se chante aussi. Pas à pas, de saison en saison, chaque chanson éclot au son de l’accordéon.