C’est dans les tuyaux

55
Du 5 au 12 août, le peintre Yves Gravel exposera au 15, Grande Rue.

Galeries éphémères : et après ?

Les galeries éphémères sont un dispositif innovant créé en 2015 dans le cadre du projet de revitalisation du cœur de ville de Dole. Innovant de par sa conception : la politique commerciale est pleinement impliquée et imbriquée dans la politique culturelle. Innovant dans son organisation : pendant plus de deux mois, dans six boutiques vacantes du centre-ville, vous pourrez retrouver cheque semaine des artistes différents. Il y a ainsi toujours à voir et à découvrir !

Innovant dans son parcours : puisque les cellules commerciales vacantes permettent de créer une déambulation dans le centre-ville. Ainsi, vous êtes invités à flâner entre les galeries et boutiques éphémères tout en redécouvrant les différentes facettes du cœur de ville historique, dont la richesse et la diversité sont particulièrement prisées. Innovant aussi car les galeries et boutiques éphémères permettent à des artistes locaux amateurs de se confronter à un public nouveau, différent de celui qu’ils ont l’habitude de rencontrer. C’est un véritable test in situ !

Depuis 2015, plusieurs centaines d’artistes sont passés par les galeries et boutiques éphémères. Deux projets se sont d’ailleurs développés et se sont installés de manière définitive dans le centre-ville ! Un véritable tremplin né de la rencontre entre la culture et l’économie !

Du 29 juillet au 5 août. Bernadette Marot, au 1, rue Boyvin (cartonnage). Brigitte Ménetrier, au 50, Grande Rue (création bijoux). Fabienne Michelik, au 25, rue des Arènes (peinture). Colette Raudot, au 1, rue Boyvin (céramique aquarelle). Nadia Kolesnikoff, au 47, rue de Besançon (textiles). Delphine Rouard, au 15, Grande Rue (couture, broderie).

Du 29 juillet au 12 août. Alain Pesse-Girod, au 29, Grande Rue (peinture).

Du 5 au 12 août. Yves Gravel, au 15, Grande Rue (peinture). Alain Barray, au 50, Grande Rue (peinture). François Pageaut, au 47, rue de Besançon (peinture). Claude Pelissier, au 29, Grande Rue (sculpture sur métal). Christian Lafay, au 15, Grande Rue (peinture).

Du 12 au 19 août. Jacqueline Baloutch, au 29, Grande Rue (création bijoux, pierres fines et perles). Janine Guenin, au 15, Grande Rue (patchwork textile). Pierre-Yves Mathieu, au 47, rue de Besançon (photographie). Michel Masson, au 50, Grande Rue (linogravure, gravure). Nelly Masson, au 50, Grande Rue (peinture, sculpture, graphisme). Nathalie Chifflot, au 29, Grande Rue (email sur métaux). Thierry Meunier, au 15, Grande Rue (peinture).

Du 5 au 19 août. Odile Letourneur, au 1, rue Boyvin (peinture). Aleth Pignet, au 1, rue Boyvin (peinture). Véronique Waszak, au 25, rue des Arènes (peinture, sculpture). Chantal Meunier, au 25, rue des Arènes (peinture).

Du 19 au 26 août. Magali Job, au 50, Grande Rue (peinture). Sophie Vacheret, au 29, Grande Rue (création bijoux et articles de couture). Elisabeth Ippolito, au 1, rue Boyvin (articles de couture).

Du 26 août au 2 septembre. Benoît Morland, au 50, Grande Rue (peinture).

Du 19 août au 2 septembre. Géraldine Theurot, au 1, rue Boyvin (peinture, gravure, sculpture). Elisabeth Schmitt, au 29, Grande Rue (peinture). Marie-Claude Cabiron, au 47, rue de Besançon (peinture). Femmes debout, au 15, Grande Rue (association atelier peinture). Geneviève Konieczek, au 25, rue des Arènes (peinture). Joëlle Follot, au 25, rue des Arènes (tricot macramé, crochet, bijoux).