C’est dans les tuyaux

116
Jean-Louis Fernandez, témoin de "Dévaste-Moi".

Dévaste-moi

Contrairement à ce que pourrait laisser penser son titre, « Dévaste-moi » n’est pas un spectacle politique sur les rapports contrariés entre la terre des campagnes françaises et le glyphosate, mais un spectacle musical mis en scène par Johanny Bert (un habitué des Scènes du Jura) dans lequel le Delano Orchestra (un groupe-phare du rock indépendant français) reprendra quelques standards de Giuseppe Verdi, Georges Bizet, Boris Vian, Serge Gainsbourg, Léo Ferré, Alain Bashung ou Brigitte Fontaine (« Dévaste-moi » étant une chanson du répertoire de l’excentrique à frange, ceci explique cela).

Et qui chantera ? Personne. En tout cas, pas dans le sens où vous l’entendez, puisque celle qui interprètera ces œuvres n’est autre qu’Emmanuelle Laborit, la fameuse comédienne sourde que vous avez pu applaudir il y a quatre ans dans « Une sacrée boucherie », la pièce carnivore de Pierre-Yves Chapalain. Emmanuelle Laborit ne chantera pas, non, mais elle signera. Quelle drôle d’idée, se diront ceux qui ne connaissent rien à la langue des signes. Quelle riche idée, s’exclameront ceux qui savent que cette langue qui sollicite le corps tout entier est une langue foncièrement chorégraphique…

A la croisée du récital lyrique, du bal populaire et du concert de rock, « Dévaste-moi » sera donc l’occasion pour Emmanuelle Laborit de vous parler, avec les mots des autres, de ses propres désirs, de ses blessures et de ses libérations. Et de vous prouver aussi, avec ses costumes à paillettes et ses tenues sexy, que la surdité n’empêche pas du tout d’aimer, de danser, de jouir de la vie ni de jouir tout court. Un sublime portrait de femme, en somme, devant lequel même les entendants resteront muets d’admiration…

Le mardi 2 et le mercredi 3 avril, à 20 h 30, au théâtre de Lons-le-Saunier. Durée : 1 h 20. Dès 15 ans. Tarif plein : 21 euros. Renseignements au 03 84 86 03 03.