C’est dans les tuyaux

147

4e Nuit des copistes

Elle se déroulera ce vendredi 18 janvier, à Dole. Pour sa quatrième édition, la Nuit des copistes aura lieu au Musée des beaux-Arts et à la Maison natale de Pasteur.

Rendez-vous au Musée des beaux-arts de 18 h à 23 h. Inscription préalable souhaitée, sinon sur place. Une carte d’identité sera demandée. L’ensemble du musée sera accessible. Animation au cours de la soirée.

A la maison natale de Pasteur, de 17 h à 00 h. Les amateurs d’art pourront s’exercer à reproduire les œuvres picturales du musée. Un atelier d’initiation à la calligraphie japonaise est également proposé par Yoko Kikuchi Lacressonnière. 15 personnes par groupe maximum. Durée : de 45 minutes à une heure.

Renseignements. Musée des beaux-arts de Dole, 85, rue des Arènes, tél. 03 84 79 25 85. Maison natale de Louis Pasteur, 43, rue Pasteur, tél. 03 84 72 20 61. Gratuit.

King Lear Remix

Dans la grande salle du palais des rois de Grande-Bretagne, le vieux roi Lear réunit ses trois filles pour leur annoncer son désir de se retirer du pouvoir et de diviser son royaume entre elles, en précisant que la plus large part de ce royaume sera offerte à celle qui saura le mieux lui déclarer qu’elle l’aime. Ça, c’est le point de départ de King Lear, l’illustre tragédie de William Shakespeare…

Dans King Lear Remix, si le roi Lear abandonne le pouvoir, ce n’est pas parce qu’il est un vieillard au bord de la mort, mais parce qu’il commence à en avoir plein le dos de la puissance que lui accorde son statut et qu’il aimerait bien être enfin aimé pour lui-même. Le problème, c’est que ses filles se montreront avides, violentes, mais certainement pas aimantes, et qu’elles préféreront anéantir plutôt que sauvegarder ce royaume paternel qu’elles abhorrent…

King Lear Remix est donc une histoire familiale qui vire au carnage. Mais la liberté prise avec le texte initial permet ici d’accentuer sa dimension comique et d’adopter une esthétique contemporaine. Si l’on vous dit que le porteur artistique de ce projet n’est autre que Gilles Ostrowsky, comédien totalement déjanté déjà vu dans Ubu présenté la saison dernière aux Scènes du Jura, vous comprendrez sans peine pourquoi cette adaptation a les apparences d’une terrible farce. Mais c’est ça, justement, qui est formidable dans les remix : tous les excès y sont permis, les plus drôles comme les plus trash…

Le lundi 28 janvier à 20 h 30, le mardi 29 janvier à 20 h 30, à La Fabrique à Dole. Durée : 1 h 45. Dès 15 ans. Plein tarif : 21 euros.

Pyjama party

« Viens frissonner en pyjama ! », propose la médiathèque Albert-Camus, de Dole. Au programme, ce samedi 19 janvier, de 18 h à 20 h, lectures de contes et jeux sur le thème de la nuit des fantômes et autres créatures nocturnes.

Renseignements au 03 84 69 03 20 ou à mediatheque.camus@grand-dole.fr. Libre et gratuit.

Murder party

La médiathèque de l’Hôtel-Dieu à Dole vous convie à une enquête grandeur nature avec l’association Mortelle soirée, ce samedi 19 janvier, à 20 h. Après avoir observé la scène de crime, interrogé le témoin et les suspects, récolté les analyses de la police scientifique, vous devrez enquêter en équipe, poser les bonnes questions et recouper les informations. Trouvez le coupable, son mobile et son mode opératoire au cours d’une enquête.

Durée : deux heures. Par groupe de quatre à six personnes. A partir de 13 ans. Gratuit sur inscription. Renseignements au 03 84 69 01 50 ou à mediatheque@grand-dole.fr

CT