Cérémonie du 18 juin 1940

Il y a 81 ans «De Gaulle devenait la voix et le souffle de la France Libre».

0
140
Beaucoup de monde et de personnalités présentes à cette cérémonie du 18 juin 40.

Si le 18 juin 1940, il y a donc 81 ans, le Général de Gaulle alors officier inconnu du grand public, sans armes, ni troupes n’avait pas lancé à la BBC depuis Londres son appel à la résistance du peuple français et à rejoindre les Forces Françaises libres, la face de la France et du Monde eut été sûrement changée. Mais il le fit !
Et cet acte majeur a grandement contribué à sa propre trajectoire de mai 40 à la création de la France libre, ainsi qu’à son entrée incontestable dans l’histoire du pays et à la mise en scène de sa propre légende, que depuis la quasi-totalité des hommes et femmes politiques actuelles essaient d’approcher…
Ainsi, ce vendredi 18 juin 2021, à Saint-Claude sur le parvis du Monument aux Morts, la tradition perdurait avec la commémoration de cet acte, qui appelait à ne pas cesser le combat, afin d’aboutir à la capitulation de l’Allemagne nazie en mai 1945, pour un réel moment d’histoire même en période électorale.

Tout le protocole, rien que le protocole…

Après la lecture du célèbre Appel du Général de Gaulle par Pyrène Huber, la sous-préfète de l’arrondissement san claudien a lu le message solennel de Mme Geneviève Darrieussecq, ministre déléguée à la Mémoire et aux Anciens Combattants auprès de la Ministre des Armées Florence Parly. On notait notamment la présence de Frédéric Poncet conseiller régional, Herminia Elineau, 1ère Adjointe au Maire de la ville, Raphaël Perrin Président de la Com Com. Haut-Jura Saint-Claude, et de Mme Sylvie Vermeillet, Sénatrice du Jura. La cérémonie, coordonnée pour le protocole par Frédéric Herzog, s’est achevée par les traditionnels remerciements et saluts des autorités aux porte-drapeaux présents. Comme à l’accoutumée, il y eût sonnerie aux morts, minute de silence, dépôts de gerbes et une belle Marseillaise bien enlevée pour clore le protocole.