Budget 2019 d’ Auxonne : le maire répond aux inquiétudes de Fabrice Vauchey

Lors de la dernière réunion du conseil municipal, le vote du budget était à l'ordre du jour. Fabrice Vauchey, du groupe d'opposition « Auxonne territoire d'avenir », a exprimé les raisons de son abstention, agrémentées des réponses du maire Raoul Langlois... Morceaux choisis.

269
La campagne pour la mairie d'Auxonne aurait-elle déjà commencée ? ...

Les remarques mises en avant qui ont valu le vote d’abstention de Fabrice Vauchey, portent notamment sur des projets annoncés “qui seraient stoppés, freinés ou reportés ?”
Des projets annoncés depuis plusieurs années semblent toujours au point mort : musée, salle de sport Sainte Colette, base de plein air et plus récemment le projet de Pump Track lancé en 2017 n’ont toujours pas vu le jour”, soutient Fabrice Vauchey.
Nous comprenons que certains de ces projets nécessitent plus ou moins de temps en préparation, que des priorités ont été revues pour passer par exemple le Centre Bourg en tête de liste …”, poursuit-il, et d’en déduire : “La réserve financière constituée par la ville est donc le résultat pour une bonne partie de la non-exécution budgétaire sur plusieurs années. C’est environ 700 000 € de report à nouveau constatés sur ce budget provenant de l’exercice 2018”.

Fabrice Vauchey a ensuite argumenté en revenant sur certains projets : le maire lui répond.

Revitalisation du centre bourg : “Pourquoi alors qu’il y a un an vous aviez obtenu 80 % de subventions, aujourd’hui nous tombons à 10 % ? “, s’inquiète Fabrice Vauchey.
Réponse du maire : “Ne sont inscrites au budget que les subventions qui ont été officialisées. Nous avons rencontré les services de l’Etat, le Conseil régional et le Conseil départemental. Pour l’instant, nous avons déjà eu un déblocage de 750 000€ du Conseil régional”.

Musée : “Aucun crédit hormis sur l’entretien des collections pour 2019. Le projet est à l’arrêt“, indique Fabrice Vauchey.
Réponse du maire : “Tout à fait juste, il n’y a pas de crédit actuellement pour le musée. Nous avons pensé aux auxonnais d’abord en choisissant de financer plutôt la médiathèque. Nous ne pouvons pas tout mener de front, c’est financièrement impossible“.

Piscine : Une rénovation lancée en juillet 2018, estimée à 320 000 €, ne semble prévoir pour 2019 que des études“, selon Fabrice Vauchey.
Réponse du maire : “Faux, des travaux sont inscrits au budget à partir de septembre, après la saison évidemment : mise aux normes, accessibilité, entrée, etc. comme prévu”.

Pump track :Projet estimé à 168 900 €, est-il maintenu en sa totalité, y compris les aménagements périphériques, ou connait-il une réduction de travaux ? “, s’interroge Fabrice Vauchey.
Réponse du maire : “La somme de 168 900 € représente le coût d’un projet global. Concernant le Pump track proprement dit, 80 000 € sont dédiés à l’aménagement de la piste et de son environnement, il y a aussi 30 000 € dédiés aux voies d’accès. Un théâtre à ciel ouvert avec gradins naturels, une plateforme fitness près du port, ou encore une aire canine, etc. s’inscrivent également dans ce budget global“.

Médiathèque : “Ce projet était intégré en décembre 2017 à la 1ère phase de la revitalisation du centre bourg, mais en février 2018, soit un mois plus tard, il semble au vu des délibérations devenir «indépendant». Nous regrettons cependant de ne pas avoir eu connaissance du plan de financement global d’un projet évalué à 1 575 000 € qui aujourd’hui n’est subventionné qu’à hauteur de 11.43 % “, questionne Fabrice Vauchey.
Réponse du maire : “Comme pour le plan de revitalisation du centre-bourg, les subventions annoncées sont celles qui ont été officiellement accordées, mais nous savons que nous aurons plus”.

Une réserve financière constituée par la ville :La réserve financière constituée par la ville est donc le résultat pour une bonne partie de la non-exécution budgétaire sur plusieurs années“, selon Fabrice Vauchey.
Réponse du maire : “Il est vrai que nous avons de l’excédent. Ce n’est pas de la non-exécution mais de l’anticipation pour financer notamment les travaux de revitalisation du centre-bourg. Cela nous permettra aussi de de pas augmenter la fiscalité l’année prochaine“.

Dont acte.