Billey : « Plus de projets que de « Billey »

Billey, petit village limitrophe avec le Jura situé à seulement 9,3 km de Dole et 8,4 km d'Auxonne compte 260 Billeyois et les Billeyoises. Rencontre avec Bernard Hacquin, maire depuis 2014.

96
L'église et la mairie de Billey.

Le village qui s’étend sur 255 ha dont 60 ha de forêt est entouré par les communes de Biarne, Villers-Rotin et Sampans. Aux portes du Jura comme le témoigne son église au clocher Comtois, Billey qui fait partie de la CAP Val de Saône, connait une hausse constante de sa population depuis 1968 où on comptait seulement 128 habitants. Une attractivité certainement due à la tranquillité et au charme de ce village où serpente le petit ruisseau de la Vèze.
« Bien qu’on soit pas très loin de Dole, le bassin de vie des habitants est plutôt Auxonne où il y a de quoi faire en commerces … », indique Bernard Hacquin qui après un premier mandat en tant qu’adjoint effectue son premier et dernier mandat de maire. « J’avais annoncé que ne ferais qu’un mandat de maire. De plus j’ai envie de profiter de ma retraite », explique le premier édile qui affiche 70 printemps.

Depuis 2016 il n’y a plus d’école dans le village qui est en RPI avec Labergement-les-Auxonne, Flagey-les-Auxonne et Villers-Rotin : « D’ailleurs, la fête des écoles aura lieu à Billey le 22 juin», souligne l’élu. Aujourd’hui, l’accueil de la mairie et la salle de réunion du conseil municipal ont pris place dans les anciennes classes de l’école situées au rez-de-chaussée de la mairie, réglant ainsi les problèmes d’accessibilité. Tout près de la mairie, une « boîte à livres » à pris place dans l’ancienne cabine téléphonique. Autre réalisation récente, le sentier de randonnée en boucle au départ de la mairie de 3, 5 km, exclusivement piéton.

Commerces, entreprises, associations…

Le village séparé en deux parties par la Vèze compte seulement un commerce avec le bar-restaurant l’Entre-Deux, nom donné en référence à la situation géographique du village entre Côte d’Or et Jura. « Il reste aussi deux agriculteurs en polyculture, l’un fait plutôt le lait et l’autre plutôt la viande ».
Six associations animent le village : Les Tétards, association de parents d’élèves du RPI, les Doigts d’Or qui organise chaque année la soirée Beaujolais et une brocante (le 30 mai cette année), Bourgogne-Franche Comté Auto-Prestige (roulage sur circuits), l’amicale des Peintres du Mardi qui expose une fois par an au mois de novembre, la société de chasse Saint-Hubert et l’association foncière de remembrement qui entretien des chemins non communaux.

Des travaux en cours et des projets ?

« Nous avons plus de projets que de Billey », lance avec ironie le maire.
« Nous allons entreprendre le busage du fossé en prolongement de la rue de la Prairie. L’extension du réseau d’eau dans la même rue en espérant avoir une bonne subvention du syndicat des eaux et aussi l’extension des réseaux électricité et téléphone pour 2020 avec une demande de subvention à Sicéco. La réfection de la chaussée impasse Paperet, rue de la Velle et rue de la Planhotte est également programmée avec une subvention du Conseil départemental.
Le parking de la salle des fêtes va également être refait avec des emplacement handicapés, une rampe d’accès à la salle est en cours de réalisation. Plus tard, l’éclairage public devra être refait pour remplacer les lampadaires boules par des lampadaires LED, ce sera pour la nouvelle équipe municipale».

Bernard Hacquin, maire de Billey.

En quittant bientôt son poste de maire, Bernard Hacquin également conseiller communautaire, laissera aussi sa place au bureau, à la commission finance et RH et à la présidence de la comité technique de la Cap Val-de-Saône. « Tout cela sera fini aussi », confie le premier édile avec un petit air de nostalgie.
« Je vais regretter cette ouverture au monde, les rencontres avec les gens, l’enrichissement de mes connaissances car on en apprend tous les jours. Mais je ne vais pas regretter les nombreuses réunions peu productives auxquelles j’ai assisté, les tracasseries administratives à la mairie, etc.  ».