Bien vieillir chez soi : les clés pour un appartement adapté

Jeudi 17 octobre,à la salle événementielle d'Auxonne, l'association SOLIHA (Solidaires pour l'Habitat) proposait la visite d'un appartement témoin adapté aux seniors : l'occasion d'échanger sur des solutions d'équipements du logement.

48
Présentation aux élus.

Il a fallu deux journées entières aux techniciens pour construire un appartement témoin en plein centre de la salle événementielle, comprenant l’entrée, la chambre, le couloir, la cuisine et une salle de bain-w.c. , objectif : montrer les solutions domotiques et aides techniques facilitant le bien vivre et le bien vieillir à domicile pour les personnes en perte d’autonomie, personnes âgées et personnes en situation de handicap. Ainsi des visites guidées et commentées par Marion Chenu de l’association SOLIHA porteur de projet de cette opération financée par le conseil départemental, étaient proposées aux visiteurs qui s’étaient inscrits au préalable, mais aussi aux services sociaux et élus locaux. Ces visites étaient agrémentées des conseils et analyses de Morgane Nemoz, ergothérapeute, notamment sur les solutions et la pertinence des équipements présentés ou existants.
L’Appart’, comme il est appelé par le Conseil départemental présente des solutions connectées permettant de faciliter le quotidien et autres objets au service de l’autonomie : interrupteurs mobiles, serrure connectée, détecteurs de présence, portier vidéo avec contrôle d’accès connecté, chemins lumineux, pilulier connecté, gestion des volets, chaises assis-debout, loupe éclairante, etc.
Des solutions qui ont conquis les visiteurs et notamment les élus parmi lesquels on notait la présence du député Rémi Delatte, de Raoul Langlois maire d’Auxonne et de Laurent Thomas président le Pôle d’équilibre territorial rural (PETR) Val-de-Saône-Vingeanne, organisateur de cette journée dans le cadre de son contrat local de santé.

L’information mais aussi le conseil

Anticiper est la clé pour bien vieillir chez soi, cette journée de prévention visait à donner toutes les informations sur l’ensemble des solutions qui peuvent être mises à disposition.
“Pour permettre à ceux qui le souhaitent d’avoir des conseils individualisés et adaptés à leur situation, des diagnostics gratuits pourront également être réalisés au domicile. Un ergothérapeute accompagné d’un technicien en bâtiment réaliseront une visite conjointe du logement afin de définir, avec l’accord du ménage, les travaux les plus cohérents. Un estimatif financier sera également réalisé avec un chiffrage des travaux et une indication sur les aides financières mobilisables”, précisait Marion Chenu pendant les visites.