Auxonne au Grand Dole ? Une possibilité évoquée par le maire Raoul Langlois et analysée par Marie-Claire Bonnet-Vallet, présidente de la CAP-Val de Saône

Le torchon brûle entre la Communauté de communes CAP Val-de-Saône et le maire d'Auxonne Raoul Langlois suivi par les élus de sa majorité municipale : lettre ouverte aux citoyens auxonnais, absences répétées aux réunions du conseil communautaire et même un article de la presse quotidienne régionale évoquant la possibilité pour Auxonne de quitter la CAP Val-de-Saône pour rejoindre le Grand Dole : publication qui a fait réagir Marie-Claire Bonnet-Vallet, présidente de la CAP-Val de Saône.

373
Vue d'Auxonne du haut de la tour de l'église. On aperçoit le Grand Dole, au loin ... à l'horizon.
Marie-Claire Bonnet-Vallet, présidente de la CAP Val-de-Saône.


Marie-Claire Bonnet-Vallet, Présidente de la Communauté de communes Auxonne-Pontailler-Val de Saône s’exprime à propos de l’éventuelle volonté de l’exécutif auxonnais de quitter la Communauté de communes Auxonne-Pontailler-Val de Saône.

Est-on assuré que les préoccupations premières des habitants du territoire d’Auxonne-Pontailler-Val de Saône concernent ce sujet? J’en doute fort. Or c’est avant tout pour répondre à leurs besoins de proximité que nous sommes élus, pas pour monter en épingle des sujets déconnectés du quotidien des habitants” note en préambule la présidente. Laquelle poursuit :
N
otre communauté de communes et les 35 communes qui la composent, correspond à un bassin de vie, au sein duquel la vie et les déplacements de ses 23 000 habitants s’organisent. Voilà la réalité, ce sont les habitants et leurs habitudes quotidiennes qui la fondent. Un certain nombre d’équipements structurants localisés à Auxonne, dans les domaines de la santé, de l’éducation, de la mobilité ou de la sécurité, attestent cette organisation territoriale. Citons par exemple le centre hospitalier et les professionnels de santé spécialisés, les lycées, le collège, la gare ou bien encore la gendarmerie et le centre d’intervention et de secours des pompiers”.

“Auxonne est pleinement et légitimement intégrée dans le maillage d’équipements”

“Par ailleurs, depuis bientôt 20 ans, avec patience et détermination, des élus, toutes majorités politiques confondues, ont mis en place un grand nombre de services et d’équipements intercommunaux, maillant notre territoire pour répondre à ses enjeux ( crèches, relais d’assistantes maternelles, accueils de loisirs et périscolaires, cantines, école de musique et d’arts, funérarium mais aussi déchetteries et services de collecte etc.). Auxonne est pleinement et légitimement intégrée dans le maillage d’équipements. Quel est le sens de remettre en question ce travail ? Cette organisation ne s’oppose évidemment pas à un travail commun avec nos voisins du Grand Dole avec lesquels nous entretenons de très bonnes relations. Une mise en réseau de nos sites et itinéraires touristiques, en lien avec les départements du Jura et de la Côte-d’Or et leurs agences de développements touristiques, pourrait constituer, par exemple, un beau sujet de développement commun ?”
Et Marie-Claire Bonnet-Vallet de conclure :
“Notre communauté de communes correspond également au périmètre de notre canton administratif en Côte-d’Or, facilitant ainsi grandement toutes nos démarches administratives.
Construire un projet de territoire requiert du temps, de la constance et une vision, distanciée des enjeux politique à court terme. Auxonne, comme chacune des communes membres y a toute sa place. Consacrons toute notre énergie au dialogue et à l’élaboration de projets. Évitons de perdre du temps dans l’impulsivité et les vaines polémiques. Continuons plutôt à travailler ensemble“.