Attribution des affouages à Auxonne : seulement 56 affouagistes

Orchestrée par Daniel Méry, adjoint à la forêt, entouré des membres de la commission forêt et en présence du maire Raoul Langlois, l’attribution des affouages par tirage au sort s’est déroulée samedi 16 novembre, à la salle de l’Aiglon.

86
Distribution des lots.

Ils étaient seulement 56 demandeurs contre 107 en 2018, un chiffre commenté par Daniel Méry lors de son discours d’accueil : “A mon sens, cette baisse est dans l’ensemble générale pour avoir rencontré plusieurs élus d’autres communes. J’ai aussi rencontré plusieurs affouagistes qui m’ont dit avoir du bois d’avance. De plus les hivers sont moins rigoureux donc on brûle moins et aujourd’hui, les gens changent de mode de chauffage“, indiquait-il.
Le prix de l’affouage reste inchangé à cinq euros TTC : “L’acompte de trente euros que vous avez versé à l’inscription vous sera déduit lors du stérage de vos piles de bois par la Commission forêt de la commune », rappelait l’adjoint.

Une seule parcelle de 17 ha 20


Ils seront donc 56 sur la parcelle 67 d’une surface de 17 ha 20 située sommière de l’Hermitage Saint-Rémy, route de Rainans: “Cette parcelle est en dehors du périmètre de tir de l’Armée, vous pourrez donc y aller comme vous le souhaitez“, précisait Daniel Méry.

Les consignes et dates importantes


Tous les affouages devront être terminés pour le 15 avril 2020 et la commission fera le stérage des lots le samedi 25 avril. “Marquer lisiblement les piles de bois afin que les membres de la commission ne fassent pas d’erreur“, recommandait Daniel Méry.
Des panneaux “débardage interdit” seront posés et soumis à autorisation. Par conséquent, il sera interdit de débarder avant que toutes les parcelles aient été stérées et que les panneaux soient enlevés. Tout affouagiste ne respectant pas ces clauses se verra contraint de régler une amende de 300 euros. Dans cette parcelle 67, le débardage devra être terminé impérativement pour le 1er septembre 2020.

Les recommandations


Avant de débuter la distribution, Damien Chauderon, agent ONF, a précisé l’emplacement de la parcelle, sa matérialisation, ses particularités et décrit les marquages qui désignent les arbres à abattre ou à laisser en place. L’exploitation du bois étant une activité à risque, Damien Chauderon a ensuite sensibilisé les affouagistes sur la sécurité.