Ateliers de travail pour la fusion des intercommunalités

Plus qu’une concertation…

71

 

Les Présidents des quatre Com Com unies autour des Lacs!
La Constituante en session à Orgelet au Travail!

Les quatre Communautés de Communes autour du Lac de Vouglans, La Petite Montagne d’Arinthod, La Région d’Orgelet, Le Pays des lacs de Clairvaux et Jura Sud à Moirans avaient suggéré depuis longtemps un avenir commun pour une fusion dans la cadre du regroupement des intercommunalités. Afin de ne pas être pris au dépourvu par les conséquences à venir des lois ALUR de 2014 et NOTRE de 2015, et unies autour des Lacs, elles «ont souhaité être force de proposition pour définir leur territoire de demain, en répondant à 3 grands enjeux, à l’horizon janvier 2020» :
Agir pour ne pas subir, Constituer un territoire cohérent et complémentaire, Construire un modèle innovant pour un territoire commun à une bonne échelle de 25.000 habitants pour les prochaines équipes municipales de 2020…
A cet effet les exécutifs des quatre institutions avaient arrêté deux dates les 18 et 25 avril au soir d’ateliers de travail pour le projet d’une fusion efficace autour du Lac de Vouglans, respectivement à la Grenette d’ Orgelet et à la Salle des fêtes de Clairvaux.
C’est le cabinet de Lyon POLITEIA  (en grec : droit de citoyen), spécialiste de la performance de l’action publique qui en est le maître d’œuvre…

Pour un remue-méninge participatif…

Le plus grand nombre possible de maires et de conseillers municipaux des quatre structures avait été invité à participer à ces deux séances de remue-méninge inédites. Plus d’une centaine d’élus à chaque réunion est venue prendre part à ces ateliers. Des tables d’une dizaine de participants ont été ainsi constituées en prenant soin de bien mélanger les représentants des différentes intercommunalités. Il s’agissait de coucher sur le papier le pourquoi, le comment, pour aller vers une action publique de proximité avec ce nouveau périmètre communautaire. En extrapolant un peu il s’agit ici d’une forme d’assemblée constituante avant la lettre que d’aucun au plan national appelle de leurs vœux. Il était demandé aux «constituants» d’émettre des propositions, et sur les enjeux de la fusion et les projets communs (services, enfance, entreprise, emploi, agriculture, artisanat, santé, culture, sport…), et sur l’organisation politique et administrative future souhaitée, et aussi de définir le lieu du siège et le nom de la future création…
Tous ont bien phosphoré dans une ambiance constructive et studieuse. La restitution de ces travaux par le cabinet POLITEIA le 23 mai constituera l’an I de cette nouvelle entité…