Jura. Arbois : repas dansant pour célébrer « l’amitié faramandière »

79
L'heure était à la fête pour "Les Amis de Faramand"

Faramandiers, arboisiens et amis de Faramand prenaient place dimanche 16 février autour des tables dressées à l’espace Pasteur pour le repas annuel des « Amis de Faramand » association présidée depuis un an et demi par Christian Amiet.
Une tradition qui perdure depuis 74 ans, explique Christian Amiet, dont le souhait est « de donner une nouvelle impulsion et relancer des animations, une fête de quartier … ».

Et pourquoi pas un retour à « la commune libre » ?

C’est en tout cas ce que souhaiterait remettre en place Christian, avec l’élection d’un « maire », d’un « préfet. » « Pour ce faire, on attend du futur conseil municipal de l’aide pour notre association créée en 1946, à l’époque où Faramand était une « commune libre ». « Le quartier de Faramand est le premier quartier d’Arbois, raconte Christian. Avec environ 1 000 habitants ; il représente presque un tiers de la population arboisienne. Faramand, c’est la rive gauche de la rivière « La Cuisance ». Dans les années 1940 à 1960 Faramand était plutôt le quartier de la classe ouvrière où régnait une entente cordiale. L’entente et l’entraide entre les habitants existent toujours et l’on est extrêmement heureux d’inviter nos anciens à ce repas chaque année au mois de février. Ce sont des gens que l’on aime et j’appelle nos futurs élus à aimer nos citoyens autant que nous on les aime ».
L’ambiance musicale était assurée par Philippe et François de l’orchestre Cotry de Ney. Ils ont interprété des airs populaires repris en chœur par la salle tandis que d’autres évoluaient sur la piste de danse.

L’association donne rendez-vous pour la traditionnelle fête des côtelettes et des saucisses en août prochain.