Arbois : l’opposition vote contre la contribution de la ville à l’EPCC

114
La maison Pasteur et à l'extrême gauche la maison Horbach qui pourrait venir compléter l'ensemble.

Le point 7 à l’ordre du jour du conseil municipal du jeudi 27 juin « autoriser le maire à signer la convention avec l’EPCC Terre de Louis Pasteur » a fait réagir la minorité municipale.

Rappel : la convention a pour objet la mise en œuvre de l’article 212 des statuts de l’EPCC et vise à fixer le montant annuel de contribution de fonctionnement de la ville d’Arbois à l’EPCC, soit 20 000 €.

« Il y a deux ans j’avais posé la question de l’opportunité de cette subvention, s’insurge Jean-Claude Morel (opposition), et on m’avait répondu que nous serions informés sur l’avancement des travaux, l’avancement du projet … Or on est en 2019 on nous demande encore cette subvention qui vient s’ajouter à celle de la CCAPS et de la maison Pasteur de Dole. J’aimerais savoir à quoi sert cet argent et où est passé l’argent donné jusqu’à présent car rien n’a évolué dans le projet. »

 

René Molin, président du conseil d’administration de l’EPCC, souligne qu’il n’y a pas que le projet. Il y a aussi des salariés à la Maison Pasteur. Le budget de fonctionnement est certes lourd mais si on arrête on met fin aussi à l’EPCC. Et de rappeler que « si l’EPCC n’avait pas été créé, la maison Pasteur d’Arbois aurait fermé ses portes en 2007-2008. »

Bientôt un sondage ?

 

« Aujourd’hui la CCAPS est le maître d’œuvre d’une étude lancée il y a un an avec le cabinet Zou, reprend Martine Vuillemin. Ce dernier présentera son étude en septembre. Actuellement on n’a pas une vision globale du futur projet. On sait seulement que la maison Vercel (propriété de la commune) pourrait être demain un lieu mixte ou tiers-lieu, c’est-à-dire que dans les caves pourrait être créée une salle de conférences pouvant accueillir 100 à 150 personnes (conseil communautaire entre autres). La bibliothèque aujourd’hui dans un local plus qu’inadapté pourrait être transférée à la maison Vercel et deviendrait une médiathèque. On pourrait aussi envisager l’installation de l’office de tourisme dans la maison Horbach (qui pourrait être achetée par la ville d’Arbois), mitoyenne de la maison Pasteur. L’académie des sciences a une forte volonté de s’investir avec un objectif à 2022 à la condition que cette maison patrimoniale soit valorisée.

La maison Vercel propriété de la ville d’Arbois.

Il faut du temps pour un tel projet dont l’objectif est de faire « une terre de Louis Pasteur » comme il existe « une terre de Courbet ». Il y a un vrai projet à la fois touristique, scientifique et culturel qui pourrait redimensionner Arbois. Aujourd’hui si on abandonne le projet Pasteur l’académie des sciences qui en est propriétaire, la fermera et ne l’ouvrira que pour les journées du patrimoine. »

 

Jean-Claude Morel propose de faire un sondage auprès des arboisiens pour savoir si le projet Pasteur est l’une de leurs préoccupations premières. A discuter répond Martine Vuillemin, après l’aboutissement de l’étude en cours.