Arbois : la Covid 19 n’a pas empêché les cérémonies du Biou et de la Couronne

70
La couronne sera déposée au fronton du monument aux morts.

« Le Biou et la Couronne ont su traverser les catastrophes météorologiques et les crises de l’histoire. Ils existeront tant que nous serons présents ensemble pour les faire vivre. C’est notre héritage culturel, c’est notre patrimoine. » observait Valérie Depierre.
Après la célébration de l’office religieux et l’offrande du Biou à l’église Saint Just en présence d’une assistance limitée à 200 personnes, se déroulait la cérémonie républicaine. La traditionnelle Couronne de raisins était hissée au fronton du monument aux morts.
« Cette fête populaire fait partie de notre patrimoine, elle fait partie de notre histoire commune, elle appartient à tous les arboisiens et à toutes les arboisiennes, rappelait la maire d’Arbois. Elle se déroule cette année dans des conditions particulières. La crise sanitaire que nous traversons nous oblige à prendre les précautions et les restrictions nécessaires pour assurer la sécurité de tous.
Aujourd’hui nous célébrons également la libération d’Arbois. Cette commémoration, nous la plaçons sous le signe de la tolérance, du respect des différences, de l’amitié entre les peuples et plus particulièrement du lien fort qui nous unit avec nos amis allemands d’Hausach. Aujourd’hui encore, montrons que nous sommes ensembles autour de nos valeurs pour que notre engagement soit et reste plus fort que la barbarie, plus fort que les crises. »
Le préfet, David Philot terminait les allocutions « Je me réjouis de participer à cette fête atypique parce que ça rassemble dans un évènement festif, amical, familial et patriotique, l’ensemble non seulement des habitants mais plus largement la population et la jeunesse autour d’enjeux qui nous sont chers. Il y a peu de cérémonies patriotiques qui rassemblent autant de monde. Je crois que l’invention qui a été la vôtre est très pertinente et pourrait faire école dans tous les sens du terme ».

Une belle affluence en cette période si particulière.