Arbois : après deux mandats, Bernard Amiens tire sa révérence

« Je vais partir dans trois mois serein et apaisé, avec le sentiment d’avoir accompli mon devoir de maire avec probité et respect de mes valeurs » annonçait-il aux nombreux arboisiens présents dimanche 5 janvier à la traditionnelle cérémonie des vœux.

120
Bernard Amiens présente pour la dernière en tant maire, ses voeux arboisiens.

« Je ne serai pas candidat à un troisième mandat, je ne serai sur aucune liste, j’ai choisi une posture de neutralité. Je termine ce mandat serein et apaisé. Je vais partir dans trois mois avec le sentiment d’avoir accompli mon devoir de maire avec probité et respect de mes valeurs. Même si je n’ai pas plu à tout le monde je vous assure que j’ai fait de mon mieux pour servir sans parti pris les intérêts de ma commune et surtout de ses habitants. Je me suis passionné pour cette tâche de maire qui exige une grande disponibilité et une motivation permanente. Malgré les obstacles, j’ai assumé mes choix, des choix que j’avais affichés en 2008 et que j’ai réaffirmés en 2014. Je voulais être prioritairement au service des habitants, maîtriser les finances de la commune sans augmenter l’impôt. J’éprouve une vraie satisfaction à dire que les finances de notre commune sont saines et qu’elles laissent des perspectives d’investissement pour les années à venir. Ma décision d’arrêter d’être maire était prise depuis bien longtemps. Mes intimes le savaient et pour moi cette décision n’a fait que se conforter ces derniers mois. »
Bernard Amiens terminait son allocution sous les applaudissements nourris des arboisiens.

Les arboisiens ont répondu nombreux à l’invitation de leur maire.

Bilan des deux mandatures : 15 millions d’euros investis en douze ans. Pas d’augmentation de la pression fiscale. Diminution de la dette globale. Des finances saines avec des perspectives d’investissements.