Jura. Après quatre années, la Cabiotte a réussi son ancrage sur Salins et son territoire

« La petite cabane » totalise aujourd’hui 144 bulletins d’adhésion représentant 185 personnes. Son objectif « porter une image commune, celle de la fierté et des valeurs du territoire ».

113

Les adhérents sont fidèles, et les partenaires aussi qui sollicitent et invitent l’association pour de nombreuses actions. Sa dynamique La Cabiotte la doit à ses membres qui « gagnent en technicité, en analyse, affinent les besoins, repèrent, s’impliquent et communiquent, souligne la présidente, Sandrine Marchive-Villeger.

2020 : encore et toujours de nouvelles actions

Après une année de structuration en 2019, 2020 s’annonce très prometteuse avec de nombreux projets : au-delà de l’activité existante qui sera maintenue, des actions seront mises en œuvre autour de l’intergénérationnalité et de la parentalité ainsi que pour favoriser la mobilité entre les territoires. La Cabiotte souhaite également intégrer davantage les touristes et les curistes et reprendre la réflexion sur l’accueil des nouveaux arrivants. Impliquer les habitants du territoire et délocaliser des actions sur les quartiers de Salins et les villages de l’ex Pays de Salins sont aussi dans la liste des actions à mener cette année.

Un réel souci cependant : les finances

Une ombre plane sur le tableau idyllique de la Cabiotte : les finances. « Le poste de coordinatrice créé en 2019 est en danger, bien qu’il ait toute sa place. L’association n’envisage pas de faire sans ni d’envisager son fonctionnement autrement qu’avec ce poste. Je vais le dire en toute simplicité, ajoute la présidente, nous avons besoin de vous, nous comptons sur vous ».

Infos séjours : Presqu’ïle de Giens début mai avec les résidents des maisons de retraite de Salins et Bletterans : il reste 8 places

Haute -Corse début septembre : les inscriptions sont ouvertes. Ce deuxième séjour est mis en place en raison du nombre important de demandes.