Animations à gogo pour l’été

La municipalité de Lons a concocté un programme plus riche que naguère, avec deux à trois animations par semaine au lieu d’une.

0
45
Les "Vendredis de l'été" demeurent, avec ici Jewly, qui se produira le 23 juillet sur la place de la Liberté. Crédit photo Didier Rivet

« L’été sera Lons » : c’est par ce jeu de mots que la ville préfecture entend débuter près de deux mois de festivités, qui se prolongeront jusqu’à septembre.
« Les concerts des vendredis de l’été sont maintenus…/…et un budget supplémentaire de 25.000 € » a été voté pour un appel à projet a détaillé le maire, Jean-Yves Ravier. Sur 80 propositions, l’adjointe à la vie culturelle, Emilie Gougeon, a retenu 23 dossiers, pour un budget global de 78.000 €. Résultat, il y en aura pour tous les goûts précise celle-ci : « théâtre, cirque, courts métrages, contes, conférence gesticulée, etc…/…avec la moitié des compagnies issues de la région Bourgogne Franche-Comté ».
Une prime aux locaux qui mettra par exemple à l’honneur Joël Jacquelin, Muzik Ap’ Passionato, le Théâtre Group ou encore l’Atelier de l’Exil.

Deux nouveaux sites expérimentés

Pour « ceux qui ne partent pas en vacances, les touristes supplémentaires » et ce qui découle la situation sanitaire, Jean-Yves Ravier et son équipe ont décidé d’ouvrir deux lieux d’ordinaire toujours clos : l’ex école Briand « où se dérouleront des expositions artistiques jusqu’au 28 août avec de la peinture, de la sculpture, des maquettes de train de Lédo rail » ainsi que des oeuvres d’écoliers.
Pour faire revivre cette école bien située au centre ville, des surprises sont également au programme, tandis que des bancs permettront au public d’y flâner et d’y prendre leurs quartiers d’été. Même esprit d’ouverture dans le cloître de l’Hôtel Dieu, dont le jardin sera équipé de bancs et de vastes posters des lieux emblématiques de la cité. Ce riche programme estival se poursuivra en septembre avec de gros évènements : forum des associations et fête du bio le 5, les 100 ans de la Vache qui Rit les 12 et 13 (et leur cyclosportive), la fête du cheval le 19, etc. « On n’entendra plus dire il ne se passe jamais rien à Lons » a plaisanté pour conclure Nicole Paraiso, adjointe à la cohésion de la Ville.

Tout le programme sur : www.sortiralons.fr

Quelques propositions inattendues

Parmi ce riche programme estival, quelques noms retiennent l’attention : l’effet Barnum (théâtre de rue), Assafir et Wheobe (concerts) et Ce qui nous lie (danse et cirque au quartier Marjorie).