A Dole, on se nourrit d’arts et de culture de saison !

Renouer avec la Culture vivante, ressentir de nouveau le choc d’une rencontre avec l’esthétique et l’artistique, sortir de la digitalisation tous azimuts, tout en respectant les mesures sanitaires imposées. Telle est l’ambition de la Ville de Dole, qui propose l’opération « Y’a plus de saison » jusqu'au 28 février.

0
182

A l’initiative de Jean-Philippe Lefèvre, conseiller municipal en charge des politiques culturelles et patrimoniales, tous les acteurs de la culture (Musée des Beaux-Arts, Médiathèques, Conservatoire, services patrimoine et culturel) ainsi que certaines structures partenaires (Scènes du Jura, MJC), se sont réunis depuis 2 mois pour imaginer ensemble, se transformer, et apporter des idées nouvelles car « on ne peut pas continuer comme ça ». « Y’a plus de saison » est née d’une volonté claire : « Noyer la Ville d’art et de culture, retrouver son ambition culturelle » selon Jean-Philippe Lefèvre.
Lequel précise : « Depuis 2020, on ne peut plus vraiment parler de saison culturelle. Le Printemps des Poètes doit se tenir en mars, mais on s’est dit qu’à cela ne tienne, on va le faire en février. Et si on peut, on fera les Bars de Nowel en avril ! ». Le nom de l’opération était alors tout trouvé.

« Y’a plus de saison » se décline en plusieurs volets d’action

Habiller la Ville, avec des expositions de photos sur les grilles de la sous-préfecture, au lycée Pasteur Mont-Roland avec l’affichage de croquis d’élèves costumiers en devenir.
Des affiches « sucettes » fleurissent partout en ville, montrant les grands événements et moments de vie culturelle dolois.
Des panneaux patrimoniaux retracent l’histoire d’un lieu historique en mutation, l’Espace Pierre Talagrand, nouveau complexe nautique et sportif place Barberousse.
Les commerçants jouent également le jeu, en proposant d’exposer une œuvre du musée qu’ils se sont appropriée, et qui se feront un plaisir de raconter l’histoire de l’œuvre choisie aux clients qu’ils accueilleront.
Des « cadres point de vue » sont en place à différents endroits pour admirer le patrimoine emblématique dolois au travers de cadres fournis par le Musée.

Au lycée Pasteur Mont-Roland, les élèves en DMA costumier habillent les grilles avec leurs croquis.

Les Capsules artistiques, moments éphémères sur l’espace public, sont remplies de surprises grâce à des déambulations dans le centre-ville avec des comédiens, un crieur de rue, qui susurrent ou déclament des poèmes, des textes de Cueco, des informations sur le patrimoine…
Deux boutiques « bulles » sont présentes en centre-ville (25 rue des Arènes et 30 Grande Rue) pour un moment hors du temps avec des contes racontés par l’atelier théâtre de la MJC, ou des « massages sonores » proposant d’écouter des récits dans un casque, sur une proposition de Scènes du Jura et de la Compagnie SF.
Enfin, les Brigades D’intervention Culturelle sont de sortie pour partager et amener la culture au plus près des habitants.
Les Scènes du Jura sont tombées sous le charme du personnage haut en couleurs de Rosa Mercedes (Compagnie 24 Carats) qui interviendra dans les commerces du Grand Dole, et proposent également un « drive poétique en mobylette » qui livre des textes et récits à domicile.

Rosa Mercedes fait souffler un vent de folie et d’humour dans les commerces du Grand Dole.

Une Brigade d’Intervention Culturelle à domicile !

A Dole, il est même possible de faire intervenir une Brigade d’Intervention Culturelle à domicile !
Chaque intervention dure de 5 à10 minutes, dans le strict respect des mesures sanitaires.
Sur réservation, vous pouvez commander au choix : « Tableaux sonores » (présentation d’une œuvre de Moussorgski et d’un tableau par le Conservatoire), « À quatre mains » (intervention musicale de deux pianistes par le Conservatoire), « Le Musée chez vous » (présentation d’une œuvre à domicile par le personnel du Musée), « Raconte-moi Dole à domicile » (présentation d’une œuvre patrimoniale par un guide conférencier) et « Poèmes à domicile » racontés par le personnel des Médiathèques.
Nos aînés ne seront pas en reste, avec des interventions musique/chant interprétées par le Conservatoire dans des Ehpad (Les Aberjoux à Dole, les Iris à St Aubin et la Mais’Ange à Malange, ainsi que dans les résidences autonomie de Dole).
Retrouver la culture, ça fait un bien fou ! Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, nous nous sommes laissé dire que de nouveaux projets sont dans les tuyaux pour cet été, avec des titres évocateurs tels que « Une rue, une chanson » ou « La couleur sur les pavés ».
Haut les cœurs !

 

Informations pratiques :
Brigades d’Intervention Culturelle :
Réservation obligatoire au 03 84 69 07 51 (du lundi au vendredi de 9h30 à 12h et de 14h à 17h).
Une
prestation par jour et par foyer.
Retrouvez toutes les animations de « Y’a plus de saison » les mercredis et vendredi après-midi, et les samedis toute la journée, du 5 au 28 février 2020.