A découvrir, « La voûte du renoncement »

Le livre de Pierre Dole est d’ores et déjà consultable. Une exposition va suivre à la Chapelle des Carmélites, à Dole.

58

Le cœur de cette exposition relie une histoire visuelle, celle des peintures de Pierre Dole, à une histoire tout court. C’est un récit libre et métaphorique inspiré par une vingtaine d’œuvres choisies, non pas selon la puissance d’expression des images convoquées ou le lien esthétique qui les relierait, mais en raison de la nature poétique ou énigmatique du titre qui les unit et leur donne un sens plus concret à ses yeux.

De l’alchimie des titres est né ce conte dans lequel chacun pourra, à l’aune de sa propre histoire, projeter son imaginaire et ses interrogations pour l’enrichir d’un sens personnel. Habituellement étranger à son cheminement, excepté pour le titre du tableau qui est la touche finale de l’œuvre, l’écrit a constitué un déclic au moment où Pierre Dole s’acharnait vainement sur une petite esquisse, peinte pour un tableau qui n’existera jamais. L’artiste a réalisé au moment de remiser cette esquisse qu’il connaissait déjà son titre, « La voûte du renoncement ».

La voûte du renoncement est devenue une histoire, et son esquisse inaboutie, le cœur de l’exposition.

Soirée débat avec la MJC

Elle est prévue le jeudi 19 décembre à 19 h 15. Dans le cadre de l’atelier Découverte des arts, proposé par Pierre Peyrard à la MJC de Dole. Soirée débat au sein de l’exposition. Gratuit, sans inscription.

« Peindre est un acte intime, une affaire de soi – peintre – à soi – personne singulière, façonnée par une histoire privée. Il relève autant de l’exploration réfléchie que de la découverte éblouie. Révéler et débattre autour de ces images en public engage une autre dimension : celle de la rencontre avec d’autres intériorités, inconnues, multiples.

Regarder impose-t-il de remonter à la source en quête du cheminement « authentique » de l’auteur ? Est-ce possible et nécessaire ? Le peintre le suppose-t-il lui-même ? Ou alors simplement de s’approprier la teneur des images pour enrichir sa propre histoire ?

Devant les peintures, nous échangerons sur ce thème avec le peintre qui a conçu un dispositif particulier pour cette exposition, tel un livre ouvert autour de la « voûte du renoncement », écrit qui retrace librement l’itinéraire ainsi parcouru.

Au fil du temps, tels deux pôles, Che-mains d’innocence et La Voûte du renoncement ont agrégé d’autres peintures autour d’elles…

Chemin, histoire « pour soi », fiction… » (Pierre Peyrard)

Pierre Dole, La voûte du renoncement, 20 pages, consultable sur www.835.fr/dole.pdf. Exposition du 12 au 22 décembre, à la Chapelle des Carmélites, 1, rue Jean de Vienne, à Dole. Ouvert tous les jours de 14 h à 18 h.