Vos Hebdo 39 et Hebdo 25 sont-ils « verts » ?

A l’heure du développement durable tous azimuts, certains hebdomadaires cherchent à conjuguer gros tirages et limitation de leur empreinte papier.

0
211
La rotative utilise des des plaques offset en aluminium 100% recyclé.

93%. C’est le pourcentage de vieux papier utilisé dans le journal que vous tenez entre vos mains. Un chiffre attesté par le papetier, bien au dessus du seuil minimum pour se targuer d’être recyclé (50%).
Seuls 7% de votre Hebdo 39 et Hebdo 25 est donc issu des forêts, des forêts gérées durablement selon l’organisme de certification international FSC (lire encadré). Il n’y a d’ailleurs jamais eu autant de surfaces forestières en France du fait de la déprise agricole.
Et les encres ? Depuis plusieurs années, les encres au plomb ont été remplacées par des encres issues de végétaux et sont levées ou « dépolluées » lorsque le papier est recyclé via un passage à la vapeur.
Pas une goutte ne doit tomber par terre, une pression qui illustre le label Imprim’vert de notre imprimerie. Ce label de qualité garantit le respect du développement durable à travers un cahier des charges exigeant : bonne gestion des déchets dangereux, sécurisation des stockages de liquides dangereux, non utilisation de produit toxique, sensibilisation environnementale des salariés et de la clientèle, et suivi des consommations énergétiques.
A titre d’exemple, la rotative (capable d’imprimer un quotidien couleur de 64 pages) dispose de plaques offset en aluminium 100% recyclé. Le souci du détail pour un ensemble cohérent qui s’inscrit dans un marché européen, car les petites imprimeries locales ont disparu…
La filière de recyclage du papier procure cependant des milliers d’emploi lors de ses différentes phases de fabrication, en particulier lors du tri du papier, mais aussi lors de la distribution de vos hebdomadaires en boîtes à lettres via des sociétés comme Adrexo ou Médiapost.
Matière première (papier) recyclée, impression respectueuse de l’environnement : votre journal utilise tous les leviers à sa disposition pour être plus vert…

Stéphane Hovaere

Vos hebdomadaires préférés tout chauds ! Avec 93% de papier recyclé….

Le label FSC, quésako ?

L’organisme de certification scrute les responsabilités écologique, sociale et économique de l’exploitation forestière. Votre Hebdo 39-Hebdo 25 estampillé FSC signifie donc que : « la récolte des produits ligneux et non ligneux maintient la biodiversité de la forêt, la productivité et la fonctionnalité des écosystèmes ».
Mais aussi que « la gestion forestière socialement bénéfique aide les populations locales sur le long terme ». Et enfin que « les opérations forestières sont structurées et gérées de manière à être suffisamment rentables, sans toutefois générer de profit financier au détriment de la ressource forestière, l’écosystème, ou des communautés affectées ».

Le label Impim’vert est garant d’un cahier des charges exigeant, incluant par exemple la non utilisation de produit toxique.

L’écotaxe pour financer le développement durable

Nos hebdomadaires gratuits sont assujettis à l’éco-taxe depuis 2006, une taxe destinée à booster la collecte et le recyclage des papiers. Ce qui passe par l’incitation des habitants au geste de tri, la recherche et le développement de solutions d’éco-conception, l’expérimentation de modèles favorisant la rentabilité de la filière, etc.
Une contribution annuelle de l’ordre de 30.000 à 35.000 € pour vos journaux gratuits, alors que les journaux payants n’y sont assujettis que depuis 2018…