Rugby : les jeunes arbitres récompensés

0
250

Il y avait du beau monde, vendredi soir dernier au restaurant Le Petit Gascon à Dole, à l’occasion de la remise des récompenses aux jeunes pousses de l’école d’arbitrage du Grand Dole Rugby.
A commencer par Jérémy Rozier, arbitre de ProD2 et international à 7, ou Damien Dauvissat, conseiller technique en arbitrage à la Ligue de Bourgogne / Franche-Comté.
On remarquait aussi sur place, aux côtés du président du GDR Denis Sève, la présence du président lédonien, Joël Tomakpleconou, et de quelques élus. A l’image de Jean-Pascal Fichère, président du Grand Dole, Jean-Marie Sermier, député de la circonscription, ou encore Marie-Rose Guibelin, adjointe aux sport à Damparis.

« Une autre façon d’appréhender le rugby »

L’école d’arbitrage a été créée en 2012 avec 5 jeunes débutants. 9 ans plus tard, ce ne sont pas moins de 20 jeunes qui la compose, des catégories U10 à U16.
« Le but n’est pas d’obliger des jeunes à devenir arbitre, mais de leur faire découvrir une autre façon d’appréhender le rugby. Une autre approche d’un milieu qui parfois fait peur.
Un challenge qui est en passe d’être remporté, lorsque je vois un enfant de 9 ans prendre le sifflet, qui se fait aisément respecter par les éducateurs ou des joueurs de 2 ou 3 ans de plus que lui… » expliquait Jérôme Gence, responsable de l’école d’arbitrage du Grand Dole rugby et cheville ouvrière de la soirée.
Cette année le club poursuit son partenariat avec Saint-Amour, et la mise en place d’une nouvelle école d’arbitrage au C.S Lons. L’école d’arbitrage avec les équipes féminines se met aussi en place dans le cadre d’octobre rose.
Comme d’habitude à pareille époque, les 24, 25 et 26 juin, les officiels de toute la France se retrouveront à Tavaux pour le Tournoi Seven Touch, qui rassemblera 250 arbitres. Les rencontres seront évidemment arbitrées par les jeunes des écoles d’arbitrage locales.

On remarquait aussi sur place, aux côtés du président du GDR Denis Sève, la présence du président lédonien, Joël Tomakpleconou, et de quelques élus.