Gestes barrière et port du masque : les règles se durcissent

Face au risque de rebond de l’épidémie de Covid-19, un renforcement des contrôles du respect des mesures barrière et une intensification du port du masque sont observés. Détails.

315

Depuis la sortie du confinement le 11 mai dernier, le Gouvernement a organisé une reprise progressive des activités professionnelles et privées, tout en mesurant leur impact sur la diffusion du virus au sein de la population. Ce déconfinement a été subordonné au respect des règles sanitaires adaptées, issues notamment des analyses du Haut Conseil de Santé Publique. Or, il apparaît depuis le début de la période estivale que le respect de ces règles est moins observé.
“Ceux qui s’affranchissent de ces règles perdent de vue les risques qu’ils prennent pour eux-même et ceux qu’ils font courir aux autres. Ce relâchement aboutit aujourd’hui à une dégradation des indicateurs sanitaires, ainsi que la multiplication des clusters, parfois ayant pour origine une simple réunion familiale, pouvant faire craindre une reprise de l’épidémie” souligne le cabinet du préfet du Jura.
“Ces signaux doivent être pris très au sérieux, notamment au moment où les vacanciers qui ont relâché leur vigilance retrouvent leur environnement familial, amical ou professionnel. D’autant que le nombre important de cas positifs mais asymptomatiques, détectés lors des campagnes de dépistage, confirme la nécessité d’une très grande vigilance commune”.

Des contrôles renforcés suite aux nouveaux arrêtés préfectoraux

Dans ce contexte, le préfet du Jura a demandé aux forces de police et de gendarmerie de procéder à des contrôles renforcés de tous les lieux présentant un risque de contamination élevé (centres-villes, marchés, plages, etc.) pour qu’y soient respectées les règles sanitaires. Et d’insister :
“Tout manquement sera sanctionné par une contravention ou par une mise en demeure à l’encontre des personnes ou des établissements négligents. En complément, le préfet a adopté un arrêté rendant le port du masque obligatoire lors de l’organisation de manifestations rassemblant plus de dix personnes, dans l’ensemble du département.
De plus, en étroite concertation avec les maires concernés, deux arrêtés ont été pris pour rendre obligatoire le port du masque dans certains quartiers des deux principales villes du département, Dole et Lons-le-Saunier. Au total, avec l’appui de l’Agence Régionale de Santé, le préfet du Jura met en place une réponse graduée et préventive, concertée avec les élus, pour, ensemble, éviter un rebond épidémiologique”.

 

Les indicateurs chiffrés…

 


“Depuis deux semaines, de nouvelles hospitalisations sont constatées dans la région. Sur la dernière période de 7 jours, environ 22 800 résultats de tests ont été recensés, dont 452 se sont avérés positifs. Le taux de positivité des tests est en augmentation, passant de 1,3 à 2 % ! Tous les départements de la région sont concernés par la circulation du virus, et 7 d’entre eux sont désormais au-delà du seuil d’attention (10 pour 100 000 habitants). Seule la Nièvre est en deçà de ce seuil” précise l’Agence Régionale de Santé.
Rappelons néanmoins que la Bourgogne Franche-Comté compte 2 millions 800 000 habitants. Or, si au cours de la semaine dernière, 450 personnes (parmi les 22 813 individus testés) se sont révélées positives, seulement une vingtaine étaient hospitalisées et 5 en réanimation… Un ratio plus que minime, à l’échelle régionale.
Notons enfin que pour la première fois lors de la semaine dernière, le nombre de personnes hospitalisées en France est descendu sous la barre des 5000 (4690 exactement).
De quoi relativiser quelque peu cette ambiance alarmiste, quant à notre situation locale, à l’aube de la rentrée…