Arbois : le confinement au foyer de vie Horizons

Le foyer qui accueille 27 handicapés n’en comptait que19 durant le confinement. 8 d’entre eux étaient restés dans leur famille.

167
Maryline s'est démasquée le temps d'une photo.

Maryline, résidente au foyer, raconte le confinement : « On a fait des gâteaux, du tricot, des mandalas, du sport, du flash mob. Et puis la pêche à la ligne, des barbecues, la chasse aux œufs de Pâques. On a dessiné aussi beaucoup, nos dessins seront exposés à la médiathèque de Mouchard. On a fait un petit marché aussi ici sur place. Dans ma chambre, je regardais la télévision : les dessins animés, plus belle la vie, quatre mariages pour une lune de miel, j’aime bien. Et j’ai aussi aidé à faire le ménage dans les salles de bains, ça m’a beaucoup plu. Le plus dur c’était de ne pas voir ma famille, mais je vais la voir le week-end prochain, je suis contente ».
« Durant ces 2 mois la solidarité a prévalu explique Marthe Portal, chef de service au Foyer Horizons. Nous devions soutenir les résidents qui ne pouvaient ni sortir, ni voir leur famille. Il a fallu être pédagogues pour expliquer le virus, le confinement … et surtout réinventer des activités nouvelles. Ils ont été très courageux malgré parfois des petites tensions. Ils ont beaucoup collaboré, acquis des habitudes. C’était très dur pour ceux qui étaient habitués à retrouver leur famille tous les week-ends. Certains y ont gagné en maturité, ils ont grandi ».
Depuis deux semaines, les résidents retrouvent peu à peu une vie normale tout en respectant strictement les consignes : masques, lavage des mains et distanciation.