24ème édition de la Course de la Passerelle à Pratz

Tous par Monts et par Vaux...

54
Cela sent un départ imminent!
Cela sent un départ imminent!
En plein effort!

Sur deux jours cette manifestation proposait le samedi 5 octobre, vingt courses non chronométrées aux enfants nés entre 2005 et 2014 sur des distances allant de 600m pour les plus jeunes à 3.6 km pour les plus âgés. Tous les élèves des écoles publiques du Plateau étaient inscrits, ainsi que les collégiens et élèves des autres écoles. Plus de 300 gamins ont répondu présents à cette manifestation organisée conjointement par l’USEP, Union Sportive de l’Enseignement du 1er degré, et l’association les Lacets du Lizon. Ce dimanche sur le site, il s’agissait d’une tout autre histoire, avec la pluie qui s’était invitée dans les débats entre adultes.

Le dimanche, les adultes…

Les 137 coureurs présents se sont opposés sur les deux distances, un petit parcours de 6 km,  très roulant à la portée de tous autour du village, et une course de 12 km, plus ardue du fait d’un parcours très vallonné, sillonnant le plateau du Lizon avec de magnifiques vues sur la vallée de la Bienne, une petite visite à la chapelle de Saint-Romain et au hameau de Petit-Chatel, un retour sur le parcours santé de Lavans, et en point final la redoutée montée du facteur,  car difficile en fin d’épreuve. A cela il faut ajouter des conditions de pluie  et un terrain plutôt gras, qui ont durci cette 24ème édition. On peut signaler un  bon petit échauffement collectif avec Clapping  proposé aux compétiteurs, avant le départ de 9h30 devant la mairie, afin de préparer l’ambiance et de se mettre en chauffe dès le matin…

Les podiums 

Sur le 6km, Tristan Hugues est arrivé seul en tête en 25’01’’, devant Emile Broyer en 26’24’’ et Baptiste Bondievena en 28’41’’. Chez les filles, Léa Lopez truste la première place dans le temps de 36’42’’, devant Alexandra Lorentz-Goncalves en 39’15’’, et Ophélie Bénier en 40’01’’. Pour le 12km Jimmy Burri et Guillaume Panisset arrivent ensemble en 48’54’’, dans un rythme impressionnant. Martin Romarie en 52’08’’ monte sur le podium. Chez les dames, c’est la toujours jeune Laurence Gindre-Moyse skieuse de fond qui l’emporte en 1h05’41’’, devant Valérie Adobati en 1h09’21’’ et Anne-Fleur Dorey en 1h09’55’’.
Bienvenue à l’épreuve 2020…