227ème Café Contact de l’Emploi à Chabot

Job Dating de proximité…

101
Une belle Photo de famille!
Une belle Photo de famille!
Les entretiens vont bon train!

Le format existe depuis treize ans et permet la rencontre encore plus directe entre employeurs et candidats, car se déroulant dans un lieu public convivial, de façon équitable et informelle, non loin de chez soi. Il s’agit d’un concept original de lien social, professionnel et de proximité, conçu et développé depuis 2007, partout en France par l’association Strasbourgeoise Café Contact Emploi®, avec son équipe et son fondateur Paul Landowski. Sa particularité est qu’il s’adresse à tous les citoyens en recherche d’un emploi, sans aucune présélection, ni protocole encombrant, afin d’organiser et animer ces rencontres dans un café, un lieu public, accessible à tous et convivial.
Toutes les personnes en recherche ont la possibilité de rencontrer tous les employeurs présents sans aucun à priori, en passant de l’un à l’autre sans autre forme de protocole. L’action a pour objet de donner à tout candidat à l’emploi un accès à des entretiens d’embauche sans discrimination et sans avoir été sélectionné sur son CV, et de mettre les entreprises en contact direct avec des candidats motivés, car le CV même anonyme au grand jamais ne remplace le contact direct. Il s’agit bien ici d’un échange et non pas d’un assistanat…

Le Contact d’abord, le CV ensuite…

Café Contact de l’Emploi en partenariat avec la ville de Saint-Claude représentée par Mme. Revert adjointe, la Région BFC et l’État représenté par Mr. Philippe Vanzetti délégué du préfet aux quartiers prioritaires, avait organisé une session à Saint-Claude «Au Bar Le Chabot», rue du Commandant Vallin. Une quarantaine de demandeurs d’emploi avaient répondu favorablement à cet évènement, pour une petite vingtaine d’entreprises (au hasard, Smoby, L’amy lunettes, Randstad, Curtil, Dalitub, JB technic, La Mutualité Française…).
Les entretiens se sont déroulés dans l’ambiance vivante et conviviale du bistrot, les CV sont passés de main en main et des contacts sérieux ont été noués sans aucun à priori. A l’issue, entreprise, candidats comme la patronne du bar, semblaient très satisfaits de l’expérience vécue, que chacun pense renouveler si cela se représente.
En effet dans beaucoup de cas il est souvent plus difficile au candidat de «décrocher» un entretien parfois, que d’être employable et compétent à un poste déterminé.
La forme est souvent plus rebutante que le fond…