​Bilan mitigé pour le camping de Champagnole

Le début de saison et le mois d'août ont un peu plombé l'année 2019.

94
Alain et Laurence Barbier ont investi dans des hébergements atypiques premium.

Les gros investissements réalisés par Alain et Laurence Barbier, gestionnaires du camping de Boÿse, n’ont pas été récompensés à leur juste valeur : “Nous avons investi en 2019 dans 6 nouveaux lodges ou cabanes, d’une capacité de 2 à 8 personnes. Des hébergements premium, qualitatifs et confortables, qui représentent un coût de plusieurs centaines de milliers d’euros. Mais le début de saison, en particulier mars et avril a été très difficile en raison de la météo. Pour la même raison, le mois d’août a été défavorable. Deux ou trois jours frais ou humides, et ce sont des départs anticipés difficiles à compenser” explique Alain Barbier. La saison dans le Jura reste courte : “Même avec un mois de septembre exceptionnel, la messe est dite fin août” confie-t-il.
Tout n’est cependant pas négatif, loin de là, puisque les mois de juin et de juillet ont été bons. “Les suisses ont fait une percée depuis le printemps, suite à des efforts de promotion dans ce pays” note le gérant.

Les tendances évoluent

Les mêmes efforts n’ont en revanche pas payé auprès des allemands : “Ils passent un jour ou deux, mais on n’arrive pas à les capter”, à tel point qu’investir sur ce marché semble désormais chimérique pour le professionnel du tourisme.
Hollandais et belges restent quant à eux fidèles au poste, et des nationalités plus exotiques ont même séjourné au camping cet été (suédois, danois, australiens, etc.).
Au final, le camping de Boÿse mieux équipé et plus attractif jouera la prudence en 2020, du fait aussi d’une clientèle de plus en plus volatile : “Nous avons davantage de réservations à 11h30 pour des arrivées à 13h” par exemple note Alain Barbier. Autre tendance qui se confirme : un morcellement des vacances, la longue coupure estivale laissant la place à davantage de séjours courts répartis sur toute l’année. Enfin, le camping a tiré son épingle du jeu durant les périodes de canicule grâce à sa piscine privative et aux bords de l’Ain tout proches.